Coucou !                  J'ai remis quelques photos suite à la tournée 2012 de marmelade....

Hop...... Je remonte cette recette afin que vous en profitiez si vous le souhaitez et pour vous dire que nous sommes en pleine période des ORANGES AMERES, que vous trouverez en boutique Bio (ou chez votre maraicher préféré). Attention.... d'ici quelques semaines la saison sera finie (du moins en région parisienne je n'en vois plus).

Aujourd'hui je refais donc cette marmelade, très parfumée et très économique, pour pouvoir la déguster toute l'année, miam !

Elle se fait sur 2 jours et on passe un long moment à trancher les oranges en fines lamelles, mais le résultat en vaut la peine...

pour résumer :

- On coupe les oranges en fines tranches en récupérant les pépins (qui feront la pectine)

- On les met macérer 1 nuit avec de l'eau

- On les cuit 2 h

- On ajoute alors le sucre et on cuit encore un peu.....

Marme

Une recette à faire de Janvier à Mars (période où l'on trouve les oranges amères) d'un gout exquis et cette couleur ambrée... mmmm.... prise sur Marmiton, une recette de  LILI (clic) juste parfaite !

 Vous en donnerez autour de vous et ferez des heureux.

J'ai ajouté des citrons à la recette car mon fils m'ayant rapporté de la marmelade d'Angleterre l'année d'avant de chez Harrods, et les ingrédients en contenant, j'ai donc essayé de me rapprocher de ce "british gout", en fait je me demande si ça change vraiment quelque chose, vu l'énorme quantité de confiture, lol....

MARMEL

 

Préparation : 2h plus une nuit d'attente minimum  -   Cuisson : 2h15

 

Ingrédients pour 20 pots (prévoir 2 grandes cocottes pour la cuisson ou divisez la quantité !!) :

  • 2 kg d'oranges amères bio (en boutique bio uniquement pour un gout encore + subtil)
  • 4 litres d'eau (de l'eau de source)
  • 5 kg de sucre en poudre (canne blanc si possible mais du sucre normal fera l'affaire)
  • 2 citrons jaunes (uniquement le jus)
  • ustensiles : 1 couteau céramique, compresse pour le nouet, saladiers, marmites, planche

Préparation :

Laver les oranges, ôter l'entame coté queue, c'est la seule chose qu'on jette (en récupérant quand même le maximum de petits morceaux d'écorces de l'entame au passage).

Couper chaque orange en 4 et trancher finement écorce et chair ensemble de façon à obtenir des filaments de 2/3 mm maximum (là j'ai pris une technique : je presse chaque quartier en faisant couler le jus dans mon saladier, tout en récupérant avec l'autre main le max. de pépins et ensuite seulement je tranche en filaments, en gardant un maximum de chair, mais j'ote les parties blanches centrales et parfois les membranes si elles me paraissent dures).

marmelade

Récolter au passage tous les pépins dans un bol (les oranges amères sont blindées de pépins !! peu de jus, peu de chair mais beaucoup d'écorce et de pépins :)

marmelade 1

Mettre à macérer ensemble dans un grand saladier (plastique ou verre) les oranges émincées, l’eau et les pépins que l’on aura enfermé dans 2 compresses stériles, mises l'une sur l'autre pour + de solidité en les nouant avec un noeud simple (1 nouet par saladier).

 

marmelade 3marmelade 4

Laisser tremper une nuit à couvert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, verser le tout (orange, liquide et nouets de pépins) dans une grande cocotte (inox ok mais pas d’aluminium) et y ajouter le jus des citrons.

Bouillir à feu moyen 2h/2h15 (à partir de l'ébullition) en couvrant au 3/4. Remuer uniquement à la cuillère en bois, ne pas écumer.

IMPORTANT POUR LA PRISE EN GELEE : Après cuisson, retirer les nouets de pépins en les posant sur une assiette et lorsqu’ils sont moins chauds, les presser fortement avec vos mains au dessus de la cocotte en faisant tomber un maximum de jus et de pectine bien épaisse et un peu collante qui va sortir.

 

Ensuite..... Au bout des 2h, ajouter tout le sucre d'un coup puis ramener de nouveau à ébullition en remuant très souvent pour que le sucre soit entièrement fondu et qu'il n'attache pas au fond de la marmite. Bouillir alors à découvert et à très gros bouillons 15 minutes. Ecumez les parois (il se forme un peu de mousse blanchatre).

Vérifier si la marmelade est prise (mais elle doit rester encore très liquide comme de l'eau) en déposant une cuillerée sur une surface glacée. La cuisson peut aller jusqu'à 20/25 min mais pas plus ! (ne faites pas l'erreur fatale de vous dire que c'est encore liquide et de continuer la cuisson, car une fois mise en pot et refroidie, vous obtiendriez du béton !).

Laisser à feu mini mini pendant la mise en pots (bien remuer le mélange entre chaque pot à la louche pour répartir la pectine). Couvrir la marmelade bouillante avec un couvercle. Retourner les pots jusqu’à refroidissement pour les stériliser. 

 On obtient environ 10/12 pots au kilo d'oranges, ils se gardent des années dans un placard.

 marmelade 10

 

 marmelade 11

NOTA :Ne vous inquiètez pas de l'énorme quantité de sucre de la recette, c'est juste parfait ! et ça équilibre impeccablement l'amertume des oranges.

 

On peut sans dommage laisser tremper davantage, jusqu'à 48 heures environ

ATTENTION !! Si on utilise des oranges douces, la quantité de sucre sera différente  (beaucoup moins en principe)!

Regarder si la marmelade est prise en en mettant sur une cuillère en bois qu'on place 1 mn au congélateur et ensuite, du doigt, poussez la marmelade : si elle plisse c’est qu’elle est prise. Stopper aussitôt la cuisson.

La marmelade épaissit dans les 3 ou 4 jours à venir. Si elle paraît trop liquide, la recuire encore un peu en la remettant bouillir quelques minutes, mais avec le temps de cuisson (20/25 mn maximum), que je vous ai donné elle sera juste bien.

J'avais fait une variante avec des citron/citrons verts : recette de marmelade idem, mais jetez la 1ère eau de trempage au bout de quelques heures et en remettre de la fraiche, ça sera un peu moins amer (il y aura toujours autant de pectine, le citron en refera). J’ai ajouté une pincée de gingembre et 4 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger.