On pourrait dire qu’il y a autant de version de fars que de grand-mères bretonnes (nature, aux pruneaux, aux raisins secs, aux pommes....), mais voici celui de ma mémé (la meilleure recette de Brest, il va de soi, hé, hé..... puisque c’est la sienne et qu’en plus elle avait un petit secret qui rendait son far inoubliable : elle le saupoudrait de cannelle avant la cuisson).

Elle faisait ce far "à l’œil" (un bol de ci, 2 verres de ça…..), alors un jour que nous avions le temps, j’ai pris des notes et pesé les ingrédients pour ne pas oublier sa recette, mais je ne l'avais pas encore mise sur le blog.

Pour le beurre les proportions sont plus aléatoire car mémé me disait "donne moi un petit morceau pour beurrer le plat" et si vous avez eu une grand mère bretonne, vous savez ce qu'un "petit morceau" signifie 😊 ! !

Son far était bien épais, moelleux mais pas pâteux, avec des bords un peu croustillants et le dessus comme une petite couche dorée, effritée et brillante en même temps, à cause du beurre salé qui avait servi à beurrer le plat en terre et à parsemer dessus.

Petite je n’aimais pas trop les pruneaux, alors parfois elle les remplaçait par des raisins secs trempés dans un peu de rhum brun ou laissait le far nature.

NOTA : il est important de bien chauffer le lait, cela permet à la pate d'avoir du moelleux et de ne pas se désolidariser en 2 couches.

 

far2

 

Ingrédients (pour un moule en faience, de 30 cm de long environ, avec les bords hauts) :

  • 200 gr de farine
  • 180 à 200 gr de sucre en poudre
  • 4 gros oeufs
  • 1 litre de lait entier (ou 1 litre de lait 1/2 écrémé + 10 cl de crème fraiche)
  • 250 gr de pruneaux moelleux (ou plus suivant votre gout)
  • 1 petit verre de rhum brun (soit 6 à 8 c. à soupe environ)
  • 80 gr de beurre salé environ (30 gr dans la pate, et le reste partagé pour beurrer le moule et parsemer le dessus du far)
  • cannelle en poudre

 

Faire tremper les pruneaux 1 heure dans le rhum.

Ensuite, faites chauffer le lait + 30 gr de beurre, au micro-ondes environ 4 mn, ou à la casserole. Il doit être bien chaud mais pas bouillant.

Dans un grand saladier versez la farine, le sucre, puis les oeufs et fouettez le tout, au fouet à main (pas électrique, trop violent).

Ajoutez l'équivalent d'un verre de lait au début en fouettant, puis petit à petit le reste du lait.

Vous obtiendrez une pate vraiment très liquide, presque comme de l'eau (plus qu'une pate à crêpes), ce qui est normal, pas d'inquiétude.

Beurrez largement votre moule, farinez le fond légèrement, en secouant le moule pour oter le surplus, et dispersez vos pruneaux (ou raisins) dans le fond (avec le jus du rhum).

Versez doucement la pate sur les pruneaux, saupoudrez le dessus d'un peu de cannelle (si vous souhaitez, en mettre) et parsemez de quelques petits copeaux de beurre supplémentaires et enfournez environ 45 mn à 180°C.

 

far4

 

Surveillez bien la fin de cuisson car le far doit être juste pris sur le dessus et légèrement tremblotant au centre. Il continuera de se figer en refroidissant.

A déguster à température ambiante avec un bon verre de cidre Breton

 

far3